Échange de maison : De Panne - Maison de Francoise - West-Vlaanderen/Belgique - GuestToGuest
Cette maison est

Un petit coin de paradis : un jardin au coeur de la ville

Ce que vos invités vont adorer chez vous
Back to the past in dans ce quartier "Belle époque" de De Panne. Le Quartier est construit à partir de la fin du 18ième siècle. A cette époque, deux courants différents déterminèrent l’architecture et l’implantation de villas dans la partie résidentielle, c'est à dire la « cité-jardin » et l’architecture « cottage ». La « cité-jardin » est apparue en Angleterre en réaction aux logements insalubres et aux conditions de vie misérable des travailleurs au 19 ème siècle. Il s’y est développé une tendance à construire pour les travailleurs des usines des « cités-jardins » formées d’habitations unifamiliales ou doubles, qui chacune avait son propre jardinet (cf les « cités-jardins » des charbonnages limbourgeois). Pour assurer le calme et protéger la vie privée, le réseau routier était conçu en fonction d’une certaine hiérarchie. Le relief naturel du terrain devait être respecté et conservé. A la Côte Belge, on ne trouve aucune influence sociale dans la réalisation des « cités-jardins ». Ici, la « cité-jardin » a été conçue pour des couches de population plus aisées, en l’occurrence la petite élite qui possédait les moyens financiers suffisants pour échapper à la vie malsaine de la grande ville. L’architecture, aussi, a subi l’influence des exemples anglais. Le style « cottage » est apparu en Angleterre au 19 ième siècle en réaction à l’époque victorienne. A cette époque, toute création artistique, comme l’architecture et la peinture, suivait aveuglément les règles classiques et conservatrices des Académies Royales de Sculpture et le Peinture. Le style « cottage » allait à l’encontre de ces règles conservatrices parce qu’il était basé sur la construction de petites maisons rurales qui avaient pour origine de petites vieilles fermes (p.ex. le Sussex). Certains détails, qui aujourd’hui sont encore d’application en architecture, comme à l’extérieur, des toits de chaume et des fenêtres en saillie et à l’intérieur, un âtre, ont été tout d’abord appliqués dans le style « cottage » et signifiaient une rupture avec les règles architecturales en vigueur en Angleterre. En architecture, l’on retrouve l’importance de caractéristiques régionales propres, non seulement dans le style « cottage » en Angleterre, mais, entre autres en Belgique et en France, où chaque région a, également, ses propres caractéristiques. Ainsi les toits des cottages belges sont couverts d’ardoises ou de tuiles. Tout comme dans le concept « cités-jardins » la nature est, ici, un élément important entrant en compte dans l’architecture. L’habitation est adaptée au relief naturel du lotissement. Pour ce faire, l’habitation est dotée de galeries et d’escaliers extérieurs, qui compensent la différence de niveau. Le cottage est facile à reconnaître par de nombreuses saillies et creux dans le volume. Portiques ouverts ou semi-ouverts, loggias, terrasses, fenêtres en saillie, tours, balcons, etc… font que le volume est compliqué et irrégulier. Quasi chaque mur a ses particularités, car, uniformité et monotonie sont tout sauf les caractéristiques du style « cottage ». Les saillies et creux, outre leur valeur esthétique, sont également utilitaires. Ils favorisent la relation entre l’habitation et son environnement. En faisant usage d’un creux, l’on fait, pour ainsi dire, entrer la nature. Une saillie, par contre, a le but contraire : les personnes se trouvant à l’intérieur donnent l’impression d’être au milieu du jardin. En outre, cette saillie laisse passer plus de lumière par les fenêtres. Généralement, des contreforts sont placés dans les coins. Dans le toit l’on retrouve également des irrégularités. Les différentes parties inégales forment un ensemble complexe. Cela provient du fait que chaque partie peut avoir une autre direction, forme, niveau ou structure. L’emploi fréquent de « chapelles » dans le toit rend l’ensemble encore plus chaotique. Les colombages sont intégrés dans l’architecture « cottage » de par leur valeur décorative et par réminiscence de leur passé rural, où les colombages étaient un élément de construction. Les colombages ont été imités dans la construction des cottages la long de la côte belge. Ils étaient très rarement authentiques. La poutre n’est pas en bois mais en stuc, ne peut donc servir d’élément portant de la façade. Une lamelle de bois recouvre le stuc donnant l’illusion d’un colombage véritable. La partie résidentielle du « Quartier Dumont » est restée quasi intacte. L’on y remarque quand même une évolution de style, mais elle n’a pas été associée à une volonté délibérée de destruction des habitations, qui répondaient aux tendances de style antérieures. Il est à déplorer, mais c’est caractéristique, les transformations qui, au cours du temps ont été subies par les cottages subsistants, ont affecté les qualités typiques de l’architecture « cottage ». Cette évolution, il est vrai, n’a, heureusement, pas connu la même ampleur qu’à Knokke, où le règlement de construction impose de peindre en blanc toute habitation. Mais, quand même, il est devenu habituel de combler creux et saillies. Premièrement, parce que le climat de la côte belge n’est pas de nature à favoriser le séjour sur terrasses ou loggias, et, deuxièmement, l’on aspire à de plus grandes pièces d’habitation. Non seulement terrasses, loggias et portiques, mais aussi fenêtres en saillie et chapelles dans les toits doivent souvent capituler, disparaissant souvent, lors de transformations. Régulièrement le pseudo-colombage est peint en blanc et, parfois, l’on va jusqu’à peindre en blanc toute l’habitation. Une amélioration importante serait de replacer les volets. Dans la thèse de Femke Gherardts, le style « cottage » est divisé en « cottage isolé » et en « cottage mitoyen » (cliquer sur la carte "styles de construction" à droite). Les premiers touristes introduisirent une nouveauté : au lieu de se protéger des intempéries, en construisant dans une dépression (panne) , à l’instar de la population de pêcheurs, ils eurent tendance à s’implanter à un endroit élevé pour élargir leur champ de vision. Cinq d’entre eux eurent l’audace de s’établir sur un sommet de dune. Après 1920, le point culminant de l’architecture « cottage » a dû céder la place au « modernisme », également dans la construction de villas. L’idéologie du « modernisme » était identique à l’esprit anglais « cités-jardins », en ce sens qu’elle résolvait le problème du manque de logements, résultant de la première guerre mondiale et de la révolution industrielle. La surface disponible devait être mieux utilisée et réalisée par la construction de maisons plus fonctionnelles et d’habitations multifamiliales. Les caractéristiques du « modernisme » sont le toit plat, les coins fortement arrondis, l’alignement des fenêtres, l’emploi de béton pour les parties tant importantes que décoratives, et la tendance à employer briques et carreaux décoratifs, ainsi que granito. Ce dernier style, en provenance de l’intérieur du pays, a été repris par les architectes locaux : Oscar Vermeesch et surtout Louis Legein. Celui-ci est aussi l’auteur de bâtiments style « bateau ». La tour rappelle la cheminée d’un paquebot à vapeur, l’escalier, la passerelle reliant le bateau à l’embarcadère et les fenêtres rondes, les hublots. Les balcons représentent les bastinguages et l’on notera, également, la présence d’une construction sur le toit pour y placer une hampe de drapeau.
Ce que vos invités vont adorer dans votre quartier

30 minutes de Diksmude et de Ieper - lieux de commémoration de la Grande guerre. . http://www.be14-18.be/fr

Musée Paul Delvaux à 10 minutes en voiture

La plage à 300 m

Le mot de la fin
On peut bouger mais aussi se poser dans le jardin à l'abri de la foule.
Lits
  • 1 double
  • 2 simple
  • 0 enfants
  • 0 bébé
Lits d'appoint
  • 0 double
  • 0 simple
  • 0 enfants
  • 0 bébé
Extérieur
  • Jardin
  • Piscine
  • Barbecue
  • Aire de jeux
  • Court de tennis
  • Table de ping-pong
  • Balcon / Terrasse
Multimédia
  • TV
  • Ordinateur
  • Internet
  • WiFi
  • Home cinéma
  • Satellite/câble
  • Téléphone
  • Consoles de jeu
Equipements
  • Accès handicapés
  • Equipements bébé
  • Lave vaisselle
  • Sèche linge
  • Lave linge
  • Four micro onde
  • Congélateur
  • Four
  • Réfrigerateur
  • Baignoire
  • Chauffage
Miscellanous
  • Air conditionné
  • Ascenseur
  • Parking
  • Piano
  • Jacuzzi
  • Sauna
  • Cheminée
  • Salle de sport
  • Billard
Règles de vie
  • Fumeurs bienvenus
  • Animaux de compagnie bienvenus
  • Les enfants sont les bienvenus
Services à rendre
  • Chien sur place à garder
  • Chat sur place à garder
  • Plantes vertes à arroser
Véhicules à disposition
  • Voiture
  • Bicyclette
  • Scooter
  • Moto
  • Bateau à moteur
  • Bateau à voile
Aides diverses
  • Gardien
  • Service de ménage
  • Baby-sitter
  • Cuisinier
  • Guide

Francoise

Commencez à échanger votre maison !

Pour organiser un échange de maisons, vous devez devenir membre

Échange de maison
  • Type Maison
  • Résidence Principale
  • Couchages 4
  • Chambres 3
  • Salle de bain 1
  • Surface 150 m²
  • Caution 1100 €
  • Assurance Obligatoire
  • Id de la maison #143870